Les signes de la Maison

L'ancre

L’ancre, symbole d'origine chrétienne d’espérance, est choisie en 1798 par Philippe Clicquot, fondateur de la Maison, comme marque à bouchon, seul signe distinctif avant l'apparition des étiquettes. Elle accompagne ses vœux de prospérité pour sa jeune entreprise. Madame Clicquot utilise la même marque à bouchons lorsqu’elle reprend les rênes de la Maison en 1805. En conservant la marque de l’ancre tout au long des siècles, Veuve Clicquot Ponsardin reste attachée aux signes de ses origines.

Tous les signes de la Maison

Les signes de la Maison

La comète

En 1811, une comète traverse le ciel de Champagne. Beaucoup y voient le présage d’une excellente récolte. Madame Clicquot en tirera un vin d’exception, le Vin de la Comète, qui la fera connaître par-delà les frontières, fondant à jamais la réputation d’excellence de la Maison. Le symbole de la comète est resté, comme une bonne étoile veillant sur la destinée de Veuve Clicquot Ponsardin.

Les signes de la Maison

Le jaune

Entre 1860 et 1870, la Maison entre dans une nouvelle époque en systématisant la pratique de l'habillage des bouteilles. En 1876, la cuvée Dry destinée au marché britannique porte elle aussi du jaune… Le jaune devient la marque des cuvées spéciales de vin sec (ou Dry) pour le marché anglo-saxon. Le pli est pris, les agents et les clients réclament ce signe distinctif original. L’étiquette jaune “V. Clicquot P. Werlé” est déposée par Edouard Werlé le 12 février 1877. La teinte sera progressivement foncée pour que la différence entre les deux types de vin, Dry ou Brut, soit plus facilement perçue par les consommateurs dans la pénombre. En 1945, le jaune gagne les étiquettes de brut sur l’impulsion de Bertrand de Mun... et reste l’une des principales marques de reconnaissance immediate des bouteilles de la Maison !